AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Echappée [Chroniques de Hell]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adonis
Chroniqueur des Enfers
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Localisation : Quelque part entre le haut et les bas...
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: L'Echappée [Chroniques de Hell]   Sam 19 Aoû - 18:01

Mon corps tombe…

Après trois décades passées dans les Hauteurs infectes du Royaumes, ma présence parmi les « éclairés » finit par être découverte et le Puissant m’a rejeté dans les douces ténèbres de Hell. Planant dans le silence sur les courants ectoplasmes qui charrient les lambeaux des âmes déchirées par des guerres invisibles, je rejoins lentement la côte puis la Mer des Ombres, où ma chute prendra fin. Mais alors que je dégage un morceau de tissus violacé et sanguinolent qui s’est plaqué contre mon visage, mes yeux de fantôme découvrent, telle une marque indicible à la surface des eaux moribondes, comme l’empreinte d’une bataille à laquelle je n’ai pas assistée. Je sens les fils qui cousent mes lèvres se tendre lorsqu’elles se plissent en un sourire contemplatif face à la merveille d’un tel bain de sang…

La contrebande était maintenant bien rôdée. Embarquant sur le Styx en amont du Puits aux Âmes, à partir de la rive du Domaine d’Amon l’Oublié, les vingt-neuf vaisseaux de la flotte de Vepar descendaient le fleuve des Maudits. Passant à proximité du Puits, les galères aux milliers de rames harponnaient les âmes attirées par le chant du Démon-Sirène et fuyaient vers la Mer des Ombres avec le produit de leur braconnage pour rejoindre la côte, de l’autre côté du Domaine.

Arrivé à l’embouchure du Styx, Vepar attendit que les nuées d’Apolyon face tomber la nuit artificielle, cachant les flammes éternelles qui séparent Hell des autres Royaumes, pour faire ralentir ses galères. Ils ne devraient plus être inquiétés, ils avaient dépassé les frontières du Domaine de Baal et faisant voile vers les côtes protectrices d’Amon. L’Amiral quitta sa cabine pour se rendre sur le pont. Dans un coin, une jeune garçon attaché par des chaînes à un mur gémit lorsqu’un rai de lumière pourtant très faible vint frapper ses yeux couverts de larmes glacées par l’aura du Démon. Une traînée d’écume à demi solidifiée marquait le passage de la queue de Vepar à mesure qu’il avançait sur le sol de bois pourri mais toujours solide. Les écailles ternies de la sirène brillaient encore d’un éclat étrange qui trahissait sa position dans la hiérarchie démoniaque. Vepar avait vu nombre de combats et avait remporté quelques victoires marquantes devant lesquelles même Baal, mon maître, le Très puissant Démon premier, haussait un sourcil. Aujourd’hui, il était relégué au poste de vulgaire contrebandier pour le compte d’Amon. Pitoyable promotion, Vepar fulminait en silence derrière sa barbe couverte d’embruns et de chair marine pourrie en regardant l’horizon défiler à la vitesse des vents démoniaques.

Le plus grand silence régnait sur la flotte, même les esclaves et les fouets qui leur faisaient tenir la cadence s’étaient tus, aucun bruit ne devait trahir leur présence aussi près des côtes ennemies. Les fouetteurs, sous leurs cagoules noires, rongeaient leur frein, tordaient leurs outils entre leurs doigts puissants, faisant grincer le cuir humain qui les constituait. Sur les ponts supérieur et inférieur, les matelots manipulaient les voiles sous les ordre muets du second de Vepar. Occupés à leur voilure ou leur travail, ils ne virent pas la brume noire se soulever au nord, un nuage d’une forme étrange qui roulait sans éclair ni tonnerre à la poursuite de la flotte.

Soudain, elle frappa ! La foudre étincelante déchargea sa puissance sur trois vaisseaux qui explosèrent sous la force de l’impact, déversant le sang et l’ectoplasme sus la surface lisse de la mer. Les matelots hurlèrent d’étonnement et de panique en découvrant la multitude de navires de guerre lancés à pleine vitesse vers leurs pauvres bâtiments. A la proue du navire de tête se tenait fièrement Léviathan, Amiral des armées navales du grand Démon premier Baal. Derrière lui, des centaines de marins humains, les yeux injectés de sang par le combat permanent qu’ils menaient contre la possession de leur corps par le Démon, actionnaient les multitudes de voiles qui se tendaient sous un vent incroyablement puissant. Partout dans les replis du nuage et autour des vaisseaux de guerre planaient les Démons ailés au nom oublié, fils de Hampa, le Seigneur des Vents. Ils pointaient leurs griffes acérées vers les gorges des fuyards, se préparant à les refermer avec la force de la haine et de la convoitise pour couvrir leur plumage d’acier du sang de l’ennemi tant haï. Plongeant avec une effroyable célérité sur les matelots, ils faisaient gicler une écume noire et rouge sur les ponts des galères pour tout de suite remonter, à l’abri des lames rouillées qui se tendaient vers le ciel.

Voyant le carnage qui se déroulait à l’arrière, Vepar fit faire volte face aux trois premiers vaisseaux du convoi, les plus gros, semblables à d’impressionnants cargos et les mena vers le lieu de la bataille, couvrant la fuite des autres bateaux de la flotte. Dépourvus de canons, ils semblaient courir à une perte assurée. Léviathan, voyant ces pauvres barques sans défense foncer sur son navire de guerre si puissant, eu un sourire narquois et arrogant sur la scène pitoyable. Mais il ne connaissait pas Vepar…

Arrivés sous les premiers bâtiments de la flotte ennemie, les trois cargos ouvrirent leurs cales, et trois effroyables tempêtes surgirent des tréfonds obscurs des navires, déversant dans les cieux des myriades de formes incertaines qui se dispersèrent et attaquèrent les Démons ailés, qui tombèrent un par un. Plusieurs vaisseaux, dont les équipages avaient fort à faire contre cet ennemi innombrable et imprévisible, plongèrent vers les eaux qui défilaient à grande vitesse et s’écrasaient comme contre un mur d’acier, explosant à l’impact en d’immenses gerbes de feu et de sang. Désappointé par un tel retournement de situation, Léviathan dégaina et commanda à l’avant de la flotte de virer à tribord, pour présenter les canons à l’ennemi. Ils formèrent un arc de cercle autour des trois vaisseaux et firent feu. Des centaines de ces Créatures et autant de Démons ailés tombaient mais l’ennemi paraissait toujours aussi nombreux. Les Créatures attaquèrent alors les canons et les équipages. Lorsqu’elles atteignirent le vaisseau de Léviathan, l’Amiral put distinguer clairement son adversaire. « des Démons Agatho », rugit-il en découvrant les serpents ailés à tête humaine. Il lança dans les airs son plus hargneux cri de guerre et abattit sa lame ensorcelée sur l’ennemi, tranchant les créatures rampantes et volantes une par une, dans d‘incroyables explosions de sang nacré. Les esprits emprisonnés de l’équipage regardaient, impuissants, leurs corps se défendre furieusement contre l’assaillant qui déchiquetait leurs chairs possédées. Les Créatures étaient si nombreuses qu’elles emplissaient l’air, en haut comme en bas, empêchant Léviathan de regarder vers l’extérieur de son bâtiment.

La bataille dura trois nuits.

La lame de Léviathan dégoulinante d’un sang laiteux était plantée profondément dans le sol du pont supérieur du vaisseau amiral. Le Démon regardait avec une rage mal contenue les côtes du Domaine d’Amon, derrière lesquelles disparaissaient les trois cargos de la flotte de Vepar. Il observa les alentours. Partout, sur les ponts, dans les cales et à la surface des eaux fangeuses de la Mer des Ombres gisaient les milliers de corps de Démons qui avaient servi à couvrir la fuite de ces lâches. C’était là la victoire d’un général qui n’avait pour but que d’échapper à son ennemi.

Dans l’ombre, Léviathan se prit à sourire. Si Vepar avait été aussi efficace dans sa fuite, à quoi s’attendre lorsqu’il combattrait avec la volonté d’annihiler son ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ilysmal.actifforum.com/index.forum
 
L'Echappée [Chroniques de Hell]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeLL :: RolePlay :: Autres :: Mer des Ombres-
Sauter vers: